enfance art & langage



www.eal.lyon.fr

2013-2014





Le Théâtre POUK (Riikka Kosola et Marie Papon) entre en résidence Enfance Art et Langage à l'école Marie Bordas.
C'est un temps de présence et de partage qui s'amorce entre les 2 danseuses et toute l'équipe de l'école autour de la question du « passage », passage de l’école à la maison, d’un lieu à l’autre, mais aussi d’une attention à une autre. Malaxer les frontières pour bien les reconnaître et pouvoir parfois les effacer. Le passage comme un pont, un relais, un geste du dedans vers le dehors et vice et versa.

Durant cette résidence, POUK poursuivra sa recherche avec la petite enfance autour de tous les outils développés par la compagnie sur la prise de conscience de l’espace, sa matérialisation par le corps et la mise en scène, ainsi que la construction d’un corps « joueur », perceptif et actif.


2010-2011





Pour la troisième et dernière année de résidence Enfance Art et Langage dans les écoles Mermoz A et B, Bérengère Valour propose un projet intitulé Danse(r)objet. Comment détourner l'objet de son utilisation, se positionner par rapport à lui, l’intégrer à son propre corps comme une nouvelle partie, se mettre à son service ou en faire un accessoire tel est l'objet de cette rencontre entre le corps dansant et l'objet. Pour participer à ce laboratoire d'expériences, trois autres artistes (un musicien , une comédienne et une danseuse) sont venus et viendront tour à tour à l'école afin de proposer de nouveaux outils d'expressions aux enfants...

Une exposition vivante de ces objets "mouvementés" aura lieu à la fin du mois de mai.





2009-2010


Après la première année de résidence artistique qui a été celle de l'apprivoisement mutuel (rencontre entre les uns et les autres, et entre chacun et la danse), le projet 2009-2010 "dire sans mots, raconter sans parler" était tourné vers un travail de création, qui utilisait les outils inventés pour "imaginer, inventer et raconter sans parler". A partir du conte "l'enfant éléphant" de Kipling (fil rouge du projet et lien entre tous, et entre les deux écoles) il s'agissait de mettre en scène l'histoire avec le matériel corporel de chacun, mais aussi avec tous les éléments constitutifs du spectacle (lumières, décor, musique…). Bérengère Valour a travaillé en lien avec la danseuse Marie-Lise Naud.





2008-2009


Bérengère Valour avait instauré un projet dont le titre reprenait la célèbre phrase de Roger Filliou "L'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art". L'artiste proposait aux enfants un autre regard sur les choses et sur le monde, et donnait vie à travers la danse aux sensations, aux émotions et aux sentiments ressentis lors d'évènements du quotidien (les feuilles d'automne qui tombent, l'ouverture d'un paquet cadeau, la construction d'un pont de tissu).